« La course a la légèreté est effrénée concernant les vélos, mais on ne peut pas dire de même des antivols. Il est commun d’affirmer que plus un antivol est lourd et plus il est solide. Le temps est venu de se défaire de cette idée reçue. » déclarent les fabricants anglais de cet antivol qu’ils qualifient de « révolutionnaire ».

Trois mots clés pour cet antivol innovant : extra résistant, flexible, léger.

Côté résistance, la vidéo montre un costaud qui tente en vain de couper l’antivol avec une pince monseigneur. Bluffant… La bande souple est en « Boaflexicore », une matière quasi indestructible, tandis que le cadenas est en acier trempé, un domaine dans lequel l’école « british » a fait ses preuves depuis des générations…

pince

Sa flexibilité permet de s’adapter à tous les supports autour desquels on souhaite attacher son vélo, mais aussi de l’accrocher aisément à son cadre pendant le transport. A cet effet, des velcros sont fournis avec l’antivol, ainsi qu’une petite sacoche en option. La « douceur » de la matière couplée à sa souplesse permet aussi de le transporter dans son sac sans qu’il soit encombrant ou qu’il abîme d’autres objets avec lesquels il serait en contact.

cadre_antivol

Côté poids, on est à un peu moins d’un kilo, ce qui est très raisonnable étant donné sa résistance.

Cet antivol est disponible en deux longueurs et en trois couleurs (jaune, noir ou gris).

litelok_cadenas

Ce projet a largement dépassé son objectif dans le cadre d’un financement participatif « Kickstarter ». Nous attendons sa commercialisation avec impatience…

En savoir plus et découvrir en vidéo.