Le Suisse Claude Marthaler est désormais un incontournable de l’univers du voyage à vélo. Non seulement il a bourlingué comme personne (15 ans en selle dont un trip de 7 ans… Ça calme…), mais il s’est doté d’une plume fine, enjouée et fluide. Avec un regard avisé sur le monde et un vrai amour pour le vélo, il nous livre à chaque voyage, à chaque ouvrage une réflexion à la fois nourrie et poétique.

Fin avril 2015, aux éditions Transboréal, est sorti Confidences Cubaines, écrit après un voyage de 4000 km à travers l’île.

VoyageenpochECouV.indd

Voici la présentation de son éditeur :

Claude Marthaler a effectué sa révolution à Cuba (4 000 kilomètres à vélo) pour sonder l’île à son rythme. Mirage, mythe ou miroir de nos espérances, à quoi ressemble donc le « laboratoire de la révolution » ? D’un regard avisé, le voyageur se fond à l’intimité cubaine, dresse des portraits, recueille des témoignages et rapporte les confidences avec humour et empathie, constatant l’utopie déchue autant que les espoirs nouveaux. Sa circumambulation traverse l’illusion d’une île en invitant aux rencontres oniriques, et rappelle, comme l’écrivit Daniel Behrman, que « la bicyclette est un outil de révolution aussi puissant que la presse d’imprimerie qui a fait choir les rois au temps jadis ».

Avant de vous plonger dans l’ouvrage, nous vous proposons d’écouter Claude, au micro de la Radio Suisse La 1ère, dans l’émission Détours de décembre dernier à propos de son dernier voyage à Cuba : Confidences Cubaines

En bonus, un entretien inspirant avec « le Yak », réalisé par Pierre (Wheelden – L’esprit de la roue)