Mais qu’est-ce que c’est que ce CussC ?

Nous connaissions le VAE (Vélo à Assistance Electrique) et voici que le VAM débarque : Vélo à Assistance Mécanique. Le système consiste à emmagasiner l’énergie fournie par le freinage et à la restituer en énergie propulsive. Un ressort de torsion en spirale est placé dans la roue arrière. En fibre de carbone, ce type de ressort est habituellement utilisé dans l’horlogerie, bien-sûr à une toute autre échelle… Une étude est en cours pour stocker encore plus efficacement l’énergie du freinage grâce à un jeu d’engrenage additionnel.

systeme_cussc

Un arrêt sur une distance de 9 mètres crée une énergie qui permet ensuite de relancer sur 6,75 mètres. La force de relance est celle d’un cycliste de 80 kg en danseuse.
La distance de freinage pour un stockage complet est de 78 mètres et offre une distance de relance de 58 mètres.

Ses atouts :

– écologique : c’est l’objectif principal de la marque. Créer un système d’assistance au pédalage non polluant (pas de consommation d’électricité et pas de batteries à recycler) avec des matériaux très résistants ayant une très grande durée de vie (l’obsolescence programmée insupporte les concepteurs…)

– économique car bien moins cher que les VAE

– un vélo à assistance sans avoir à penser à recharger les batteries…

– pas d’entretien particulier

Le vélo est en quelque sorte un cobaye : les concepteurs pensent ensuite à décliner le système pour les camions !

velo_urbain_cussc

Des ingénieurs dans l’aéronautique, la mécanique et  la Formule 1 ont travaillé sur ce système porté par la société française Spire Carbone. Ils ont lancé une campagne de financement participatif (Kisskissbankbank) afin de récolter des fonds pour créer un prototype et améliorer le système. Elle a atteint son objectif (très raisonnable !) qui était fixé à 3500 euros.

Du chemin reste à parcourir pour faire aboutir ce beau projet mêlant vélo à assistance et écologie.

En savoir plus sur le CussC