La chaîne de vélo paraît vieille comme le monde… Pour un peu, on aurait même tendance à dire qu’un vélo a forcément une chaîne, au même titre qu’il a deux roues et un guidon. Et pourtant : après l’apparition presque confidentielle des transmissions par courroie, voilà qu’une transmission par cordelette pointe le bout du nez !

Oui, par cor-de-lette, vous avez bien lu ! Il faut dire qu’elles ont prouvé leur solidité, que ce soit dans le monde du parapente, de la voile ou du fitness via les bancs de musculation.
Mais l’invention est loin de s’arrêter à l’utilisation de cordelettes. Elle se situe aussi et surtout dans la cinématique du système d’entraînement STRINGDRIVE® que nous vous laissons découvrir en vidéo :


Les inventeurs de ce système mettent en avant plusieurs avantages :

– un pédalage plus efficace par la suppression des points d’inefficacité, ces fameuses « zones mortes » correspondant au moment où la pédale est à son point le plus haut ou le plus bas. La rotation des jambes est plus facile car la puissance mise sur les pédales est plus uniforme, quelque soit leur position.
string_bike-6

– un pédalage plus symétrique puisque le système est mis en place des deux côtés de l’axe de pédalier.
string_bike-2

– un pédalage plus agréable, plus « lisse », plus onctueux grâce à la matière et l’élasticité des cordelettes.
string_bike-8

– des changements de vitesse rapides et faciles, avec l’énorme avantage de pouvoir être effectués à l’arrêt. Dix-neuf vitesses sont disponibles.
string_bike-4

– Des cordelettes en Dyneema PEHD, solides et durables.
string_bike-5

Et nous avons gardé deux arguments choc pour la fin : finis les bas de pantalon arrachés ou salis par la chaîne ! Terminé la chaîne qui saute et les doigts huileux après l’avoir remise en place !

Bon, voilà pour la théorie. Reste à l’essayer pour vérifier tout ça…

En savoir plus sur les vélos String Bike