Oh ce vélo, je le kiffe !

C’est vrai, il faut l’avouer ce vélo est très mignon. On le dirait tout droit sorti d’un dessin animé… Kiffy est un « mini triporteur » adapté à la vie en ville où l’on cherche un vélo à la fois utilitaire, peu encombrant, maniable et léger. Et cette petite bestiole relève le défi :

utilitaire :  grâce à son porte-charge qui s’apparente à un « diable », Kiffy est prêt à relever tous les défis de transport ! Un sac ou une caisse « fourre-tout » (et surtout « fourre-courses ») fixés sur la petite plateforme et hop, le tour est joué…

velo_kiffy

Là où le Kiffy « flash » se distingue, c’est par sa capacité à se transformer en quelques secondes en panier à courses sur roulettes… Pour cela, il suffit de séparer le vélo en deux parties et d’utiliser la partie avant astucieusement prévue pour faire ses courses.

kiffy_velo_courses

 

Peu encombrant : déplié, il fait 1,45m de long par 57 cm de large, donc prêt à se faufiler partout. Plié (ne concerne que le modèle « flash » qui est pliable), il ne fait plus que 53 par 57 cm, notamment grâce à ses petites roues de 18 pouces et ses pédales pliables. Un placard à balais lui suffit comme garage !

kiffy_plie

 

Maniable : grâce au système « swing » qui garantit une très bonne stabilité au vélo même en dévers, Kiffy est prêt à prendre les virages à mach 2 ! Surtout que ses freins à disques hydrauliques à l’avant et le freinage arrière par rétro-pédalage répondent au quart de tour pour les éventuels freinages d’urgence. Joueuse la bébète…

kiffy_bike

Léger : 12 ou 13kg selon sa version, ça reste très raisonnable, mais avouons-le, on aurait pu s’attendre à un vélo plus léger. Son cadre horizontal et son poids bien réparti permettent toutefois de facilement le « prendre sous le bras » pour passer quelques marches.

L’inventeur Norbert Peytour a travaillé en collaboration avec le designer Patrick Jouffrey pour le développement de ce vélo dont voici un des premiers prototypes :

prototype_velo_kiffy

Le Kiffy en mouvement :


Mais Kiffy, c’est aussi une merveilleuse aventure humaine sortie d’un livre de contes et légendes. Une expression à prendre au sens figuré mais aussi au sens propre, puisqu’un livre retraçant l’histoire de cette invention a justement vu le jour pour témoigner de toutes les aventures qu’attendent un inventeur de l’idée originelle à la « mise sur le marché » de son produit.  Il était une fois un imprimeur titillé par la magie et la frénésie de l’invention. Sans mettre de côté son métier d’imprimeur qui lui permet de manger, il consacre ses soirées, ses week-ends (et ses nuits ?) à l’invention d’un petit vélo utilitaire révolutionnaire. Une mouche curieuse l’espionne dans son atelier, se passionnant pour ce Vélotrouvetou qu’elle ne lâche plus d’une semelle (allant même jusqu’à s’immiscer dans sa voiture pour ne pas rater ses entretiens stratégiques !). Aucune étape de l’histoire de cette invention ne lui échappe : idée originelle, premier croquis et première maquette, étude de marché, étude d’antériorité et dépôt du brevet, fabrication d’un prototype, recherche de financement, mise en place de partenariat pour la conception et le design…

Ce livre est une hymne aux inventeurs qui, en plus de devoir déborder de créativité, doivent faire part d’une pugnacité hors du commun pour aller jusqu’au bout de leur rêve et voir la naissance de leur bébé…

lelivre