Au premier coup d’oeil, un vélo Yerka ressemble à n’importe quel autre vélo. Mais en s’y attardant un peu, on remarque une étrange « poignée » placée sur le tube oblique.

Un charmant jeune homme au short marron vient nous éclairer : en quelques secondes, il démonte le tube oblique et enlève le tube de selle, avant de les imbriquer les uns dans les autres afin de les transformer en … antivol !

demontage_velo_yerka

Un antivol très résistant dont la taille permet de s’adapter aux supports de grandes largeurs :

yerka-arbre

Encore un bel exemple de réussite « crowd funding » ! Ce Yerka project, créé par de jeunes ingénieurs chiliens, a atteint son objectif de 50 000 dollars. Par ce biais, vous pouvez d’ores et déjà commander un vélo ou un cadre Yerka aux tarifs respectifs de 429 et 199 dollars.

Vélo moderne oblige, la marque travaille sur un système électronique qui reliera l’antivol à votre smartphone, permettant ainsi de recevoir immédiatement une alarme si un malotru est parvenu à casser votre, comment dire… antivol ou vélo ?