Venu d’outre-Atlantique, le fat bike déferle sur l’Europe ! Mais d’où vient cet étrange vélo aux pneus de tracteur ?

Attention au chaud et froid !
Textes : P. Gaudin / Photos : F. Corsi (MCF), P. Gaudin, J. Naud, O. Oberling, OT Val d’Arly

Article réalisé avec le soutien de Vélorizons

 

Prev Next

01/43

Next
Hide overlay
Close

En 1932, les cycles Curry’s de Leicester, en Angleterre, créent un vélo aux pneus surdimensionnés.

Info
Close

Bien des années plus tard, dans les années 70 et 80, des ingénieurs et « rider-bricoleurs » de la Californie et du Colorado donnent naissance au VTT en partant d’un constat simple : pour rouler en tout-terrain avec un vélo originellement destiné à la route, il est nécessaire d’augmenter la largeur et la section des pneus. Ces visionnaires surnommés « klunkers » venaient d’inventer le « mountain bike ».

Info
Close

Mais contrairement à ce que son nom indique, le VTT n’est pourtant pas si « tout terrain » que ça... La neige et le sable lui résistent encore. Dans les années 80, le texan Ray Molino, surnommé "El Remolino", crée un vélo aux pneus extra-larges pouvant rouler dans le sable des déserts américains.

Info
Close

Dans le même temps, un français, Jean Naud, se lance dans une incroyable traversée de 3200 kilomètres à travers le Sahara. Il résoud le problème de l'ensablement par la largeur des pneus qu'il fait spécialement créer par Michelin.

Info
Close

Mais cet ingénieur ne s'arrête pas à la largeur des pneus : il conçoit un vélo à trois roues débrayable en 2 roues ! De janvier à avril 1986, il rallie Alger à Tombouctou en autonomie complète. Son « chameau roulant » pèse jusqu’à 180kg, dont une réserve d'eau de 70 litres ! Une incroyable aventure racontée dans son livre "Trois roues pour Tombouctou".

Info
Close

Cette même année 1986, bien plus au nord, des allumés se lancent dans « l’Iditasport », une course populaire à travers l’Alaska, ouverte aux chiens de traineau, marcheurs, skieurs… et vététistes. Le constat est sans appel : rouler dans la neige avec des pneus classiques de VTT est une galère… Les recherches vont bon train pour trouver une solution. Certains vont jusqu’à jumeler deux jantes (photos de gauche) ou même trois jantes (photos de droite) pour gagner en surface de roulement !

Info
Close

Fin 1990, dans l’ébullition (pourtant glaciale) de l’Idita bike, Mark Gronewald crée le premier cadre spécialement adapté aux pneus larges pour la marque « Wildfire Designs Bicycles » à Palmer, Alaska. Il le nomme « fat bike »…

Info
Close

En 2001, un fat bike gagne la version « impossible » de l’Iditasport qui compte la bagatelle de 1000 miles ( 1600km !) à parcourir...

Info
Close

Dans ce petit musée de l'Iditarod race, on retrouve l'évolution des roues qui a mené au fat bike, des roues jumelées au roues actuelles, en passant par la célèbre « SnowCat », créée début 1990 par Simon Rakower. Celle-ci a révolutionné le vélo sur neige (troisième roue en partant de la gauche). En partant de la gauche : - 1ère photo : 2 jantes / 2 pneus jumelés - 2ème photo : 2 jantes / 1 pneu jumelés - 3ème photo : la jante SnowCat

Info
Close

Grâce au fat bike, les portes du Sahara s'ouvrent au VTT...

Info
Close

L'émotion est grande lorsqu'on se lance à travers un océan de dunes, ...

Info
Close

... ou d'une forêt aux arbres chargés de neige.

Info
Close

Le chameau s'est adapté bien plus tôt à son milieu et garde donc une longueur d'avance sur le vététiste...

Info
Close

Nous vous laissons maintenant osciller entre chaud et froid...

Info
Close

L'avenir ?...

Info
Close

En piste pour les dunes du Sahara en vidéo !

Info
Close

Vidéo offerte par Planète D
Pour en savoir plus sur ce projet : cliquer ici

Info