On croirait voir une petite voiture, mais ne vous y trompez pas, il s’agit peut-être bien du vélo de demain !


Entre vélo et voiture, le Bio-Hybrid est en fait un vélo à assistance électrique, permettant de rouler en toute saison et par tous temps grâce à son toit et son pare-brise.

Le constructeur annonce une autonomie de 50 kilomètres (ou 100 kilomètres avec une batterie secondaire) selon le mode utilisé et le dénivelé, ce qui devrait amplement suffire pour ne pas tomber en panne en allant au travail !

Son look futuriste ne semble pas nuire à la fonctionnalité de cette invention conçue par l’entreprise allemande Schaeffler : le Bio-Hybrid peut accueillir deux passagers en version classique et jusqu’à 1 500 kg en version cargo avec un volume conséquent.

Bien entendu, nul besoin de permis de conduire pour l’utiliser. Les créateurs annoncent une vitesse maximale de 25 km/h, comme tous les VAE classiques qui sont bridés à cette vitesse. La vitesse moyenne de déplacement d’une voiture en ville étant comprise entre 12 et 21 km/h, ceci n’est pas pénalisant.

L’engin reste toutefois volumineux… Une question se pose donc : les pistes cyclables sont-elles toutes assez larges pour accueillir ces engins ?

A l’heure où les innovations pour la transition énergétique s’accélèrent, cette création pourrait être une solution pour répondre aux gens qui craignent les intempéries à vélo.


Sa commercialisation est prévue pour 2020.

En savoir plus sur les vélos Bio-Hybrid





Partager :