Rendre les fameux gilets jaunes funky et branchés est un sacré challenge ! Voici la belle histoire d’une grenobloise qui a relevé le défi avec brio…
Textes : Magali Jeanlou – Photos : Delphine Charton – Illustration : Gribouille

Article réalisé avec le soutien de NaturaVélo

 

Prev Next

01/13

Next
Hide overlay
Close

« Haaaaa le gilet jaune !!!! » Et bien figurez vous, au cas où vous ne l’auriez pas déjà remarqué, que cet objet moche et remoche est totalement inadapté à la pratique du vélo. Et vous pensez que l’on peut, face à ce constat désarmant,  rester là, sans rien faire ? Consterné devant la laideur de ce que la bonne conscience sécuritaire nous impose d’endosser ? Diable non !  « Il fallait agir. » Voilà, grosso modo ce que Delphine Chartron s’est dit un soir de septembre 2014, en rentrant chez elle, en ... gilet jaune !

Info
Close

La première caractéristique intéressante de cette créatrice, est qu’elle ne savait pas coudre. En cherchant bien, il y avait peut-être bien une aiguille qui trainait chez elle, mais elle servait certainement seulement à enlever les échardes. La deuxième caractéristique, est un certain goût pour le défi. La troisième caractéristique, une véritable passion pour le vélo.

Info
Close

Et pour les autres caractéristiques importantes : un bon esprit créatif, un solide sens de l’observation, une grand-mère couturière (malheureusement décédée, oup’s) mais une mère ayant eu une machine à coudre comme cadeau de mariage en 1962 (alléluia !) ainsi que quelques notions de couture rudimentaires.

Info
Close

Son idée est simple : créer des accessoires de visibilité vraiment pensés pour les cyclistes urbains. Que l’on soit chic ou sport, rigolo ou sexy… bref pour rester soi, visible sur son vélo et tout simplement se sentir bien. Mais de l’idée à la création … que la route est longue, parfois même carrément ardue ! Le pied à terre est autorisé, mais l’essentiel est de remonter en selle rapidement.

Info
Close

Mettez un vilain casque, un gilet jaune et des pinces à vélo. Vous vous sentez comment, là maintenant ? L’image du vélo n’est pas toujours, esthétiquement parlant, très valorisante. Vasimimile fait le pari qu’on peut être visible et beau (du moins pas moche !) sur son vélo. La première séance photo avec Tiphaine, en top model lumineuse. La ceinture est un prototype, issue de cette désormais fameuse machine à coudre de 1962. Ces photos on permis de mettre le projet vasimimile en test sur une plate forme de financement participatif. ulule.com/vasimimile/ Une étude de marché grandeur nature. Si le projet atteignait son objectif de pré commandes, la production pouvait se mettre en marche ! Et elle s’est effectivement mise en marche en juillet 2014. Après 1 mois 1/2 sur la plate forme, 136 contributeurs avaient acheté et pré commandé un Vasi modèle. Test validé !

Info
Close

Du fluo pour le jour, et du rétro réfléchissant pour la nuit. Autour de ces deux composants impératifs, tout est possible. Le rétro réfléchissant est une matière technique permettant, lorsqu'il est éclairé par un faisceau lumineux, de le renvoyer exactement « dans la direction de la source », quel que soit l’angle incident du rayon initial. Ce qui permet d’être vu à 130 mètres au lieu de 30 mètres la nuit.

Info
Close

Mais ce tissu généralement utilisé en bande, peut aussi être un bon support de créativité !

Info
Close

Le premier modèle crée, la Vasi Obibo ! Inspirée des ceintures japonaises, elle se noue autour de la taille et permet d’avoir une grande partie fluo en bas du dos, zone très visible à vélo. Elle permet surtout de garder une bonne dose de féminité en selle ! Elle est réversible, avec un côté jour fluo, et un côté nuit avec du rétro réfléchissant.

Info
Close

Avez vous déjà essayé de mettre un gilet jaune par dessus un sac à dos ? Le Vasi Izocel est issu d’une fine et moqueuse observation de ces cyclistes à gros dos (entendre « sac à dos »). Mais il a l’immense avantage de s’adapter aussi à ceux qui n’en portent pas. Réglable, ajustable, il ressemble au gilet jaune, mais il est beaucoup mieux que le gilet jaune. L’essayer, c’est l’adopter.

Info
Close

Il est aussi en version kid ! Avec un joli dinosaure dragon dessiné par www.colpizen.com.

Info